Activisme des PDG en 2018 : 82 % des professionnels de la technologie sont favorables à l’activisme des PDG

vendredi 28 septembre, 2018

Selon une nouvelle étude réalisée par Weber Shandwick, les professionnels féminins sont plus favorables à l’activisme des PDG que les professionnels masculins du secteur de la technologie.

Une étude menée auprès des professionnels de la technologie, tels que les développeurs de logiciels/d’applications et des ingénieurs en logiciel travaillant dans une variété de secteurs dans sept marchés mondiaux, révèle une forte positivité envers les PDG qui s’expriment sur des questions actuelles très controversées. Selon le CEO Activism in 2018: The Tech Effect, commandée par Weber Shandwick, l’agence mondiale de services de communications et de marketing, en partenariat avec KRC Research, 82 % des professionnels de la technologie ont une opinion favorable des PDG activistes et 81 % pensent que les PDG ont la responsabilité de s’exprimer à propos des questions qui sont importantes pour la société. Ces niveaux sont nettement plus élevés que ceux des consommateurs américains signalés dans notre récente étude sur l’activisme des PDG, CEO Activism in 2018: The Purposeful CEO, qui a constaté que 38 % des consommateurs américains sont favorables à l’activisme des PDG et 39 % pensent que les PDG ont la responsabilité de s’exprimer.

« La nouvelle génération des professionnels de la technologie est un groupe très convoité par les entreprises de tous les marchés et de tous les secteurs » a déclaré Andy Polansky, PDG de Weber Shandwick. « En raison de leurs compétences hautement spécialisées et avancées, ils sont de plus en plus souvent recrutés par des employeurs de tous les secteurs, et pas seulement par des entreprises technologiques traditionnelles. Notre étude, une première de ce genre parmi cet auditoire choisi, fournit une preuve supplémentaire que l’élan en faveur de l’activisme des PDG ne s’estompe pas et que l’on attend de plus en plus des PDG qu’ils adoptent des positions de principe concernant les questions sociétales ».

L’enthousiasme pour l’activisme des PDG est élevé dans l’ensemble des sept marchés que nous avons étudiés. Qu’importe le lieu dans lequel les professionnels de la technologie sont géographiquement situés, l’activisme des PDG est perçu de façon extrêmement positive.

Le taux favorable concernant l’activisme des PDG n’est pas limité à ceux qui sont employés par les entreprises dans le secteur de la technologie. Les professionnels de la technologie qui travaillent pour des entreprises de la technologie sont légèrement plus favorables que ceux qui travaillent dans des entreprises en dehors du secteur de la technologie (respectivement, 86 % contre 81 %), bien qu’ils aient une affinité pour cette technologie, et beaucoup plus se disent « bien plus » favorables (44 % contre 35 %).

« La similitude générale des professionnels du secteur de la technologie et en-dehors de celle-ci suggère que ces travailleurs partagent des valeurs qui transcendent les industries dans lesquelles ils travaillent » déclare Chris Perry, Chief Digital Officer de Weber Shandwick. « Dans un monde complexe et hyper-connecté, la prochaine génération d’experts en technologie est profondément consciente de l’évolution des normes et préfère travailler pour des dirigeants qui répondent aux défis commerciaux et sociaux de demain ».

Les PDG renforcent la loyauté des employés de la technologie en défendant les valeurs de l’entreprise

Près de neuf professionnels de la technologie sur 10, 88 % précisément, sont d’accord avec cette déclaration « les PDG doivent s’exprimer lorsque les valeurs de leur entreprise sont violées ou menacées » et, lorsqu’on leur demande pourquoi les PDG prennent publiquement position sur les questions, 35 % pensent que c’est « pour être ouvert et honnête sur la façon dont un problème correspond aux valeurs de l’entreprise ». De toute évidence, on s’attend à ce que les PDG représentent la culture et les valeurs de l’entreprise d’une manière très publique et démonstrative.

Le lien entre les valeurs de l’entreprise et l’activisme des PDG parmi les professionnels de la technologie ne peut être pris à la légère. Les enjeux sont élevés lorsque 79 % d’entre eux déclarent qu’ils seraient plus loyaux envers leur employeur si leur PDG prenait publiquement position sur des questions et des évènements d’actualité. Ce niveau de loyauté est remarquablement élevé sur l’ensemble des marchés de notre étude et dans les secteurs technologiques et non technologiques.

Les femmes professionnelles de la technologie surpassent les hommes en étant favorables à l’activisme des PDG

En ce qui concerne de nombreuses mesures clés de l’activisme des PDG, les professionnelles de la technologie ont une opinion encore plus positive que leurs homologues masculins des PDG qui s’expriment. Sur une base statistiquement significative, elles sont plus susceptibles d’approuver le fait que les PDG doivent défendre les valeurs de l’entreprise, elles ont une opinion plus favorable de l’activisme des PDG et elles sont plus susceptibles de penser que les PDG ont la responsabilité de se prononcer. Notamment, 80 % des femmes affirment que leur loyauté envers leurs employeurs augmenterait si leurs organisations étaient dirigées par des PDG activistes.

Il est important de constater que l’activisme des PDG est si important pour les femmes du secteur de la technologie, ce qui a des répercussions sur l’attrait des femmes pour les professions technologiques et leur maintien en poste. Selon un rapport de l’UNESCO, un peu moins de 30 % des scientifiques dans le monde sont des femmes, donc aucun avantage concurrentiel devrait être pris en compte par les entreprises aujourd’hui.

Les enjeux auxquels les professionnels de la technologie veulent que les PDG s’attaquent

L’étude présentait aux personnes interrogées une liste de 19 questions actuelles et leur demandait d’identifier ceux sur lesquels, à leurs avis, les PDG et les autres chefs d’entreprises devraient s’exprimer et partager leur opinion. Plus de deux-tiers des personnes interrogées citent ces questions comme étant les plus appropriés pour que les PDG les abordent publiquement :

  1. Compétences professionnelles/formation (74 %)
  2. Égalité de rémunération sur le lieu de travail (73 %)
  3. Protection de la vie privée et des données personnelles (72 %)
  4. Intelligence artificielle (68 %)
  5. Mondialisation (67 %)
  6. Egalité des sexes (66 %) et couverture des soins de santé (66 %)

Les questions importantes, telles que la formation professionnelle, l’égalité de rémunération et la protection des données, sont toutes les trois classées parmi les trois principaux enjeux par les travailleurs du secteur de la technologie et d’ailleurs, ce qui donne à penser qu’il s’agit de questions professionnelles, qui ne sont pas propres à des défis propres à une industrie en particulier. Il est intéressant de noter que l’égalité des sexes est mieux classée par les employés du secteur non technologique, ce qui est directement attribuable aux femmes technologistes dans le groupe non-technologique.

Les 3 principaux enjeux auxquels les professionnels de la technologie veulent que les PDG s’expriment :

Rang Travail dans le secteur de la technologie Travail dans un secteur non technologique
1 Protection de la vie privée et des données (82%) Compétences professionnelles/formation (70%)

Égalité salariale sur le lieu de travail (70%)

2 Égalité salariale sur le lieu de travail (81%) Protection de la vie privée et des données (67%)
3 Compétences professionnelles/formation (80%) Égalité entre les sexes (64%)

Mondialisation (64%)

Intelligence artificielle (64%)

 

Guide pour tirer parti de l’activisme des PDG afin d’attirer et de retenir les professionnels de la technologie

Alors que le mouvement d’activisme des PDG prend de l’ampleur, les entreprises ont une rare opportunité d’avoir un impact sur les professionnels de la technologie, qui peuvent être un segment difficile à attirer et à retenir.

« Bien que le segment de technologie reconnaisse le risque que les PDG prennent la parole, ils s’attendent à ce que leurs dirigeants soient des avocats publics lorsqu’il s’agit de questions qui ont une incidence sur la vie des personnes » déclare Leslie Gaines-Ross, Chief Reputation Strategist de Weber Shandwick. « Ils voient aussi les PDG qui s’expriment comme bâtissant consciemment la réputation de l’entreprise et faisant ce qui est bon pour la société et le monde ».

Sur la base des résultats de la série d’études que Weber Shandwick mène depuis trois ans sur l’activisme des PDG, Weber Shandwick recommande aux PDG et à leurs entreprises de tenir compte des lignes directrices suivantes pour tirer le meilleur parti de l’activisme des PDG, qu’ils choisissent ou non de s’exprimer publiquement.

  • Reconnaître l’avantage de l’activisme des PDG lorsqu’il s’agit d’attirer et de garder les employés du secteur de la technologie. Ce groupe choisi d’employés est très enthousiaste à l’idée que les PDG s’expriment sur les questions qui font l’objet de vifs débats aujourd’hui. Ils expriment notamment une loyauté accrue envers un employeur dont le PDG est un défenseur du public.
  • Rendre les valeurs de l’entreprise très claires, à la fois en interne et en externe. Les PDG et les entreprises constatent qu’ils doivent être responsables de leurs valeurs. Les employés du secteur de la technologie sont particulièrement axés sur leurs valeurs, près de 9 sur 10 estimant qu’un PDG a la responsabilité de défendre les valeurs de son organisation.
  • Tenir compte des questions qui résonnent le plus chez les professionnels de la technologie. Il n’est pas surprenant de constater que les professionnels de la technologie se préoccupent surtout des questions qui affectent directement leur travail aujourd’hui, mais qu’ils sont également susceptibles de tenir compte de l’impact de la technologie sur les générations futures de professionnels de la technologie de pointe. Ce segment influent du marché du travail ne néglige pas le débat actuel sur la technologie responsable et irresponsable et ses effets sur la société.
  • Comprendre la vaste portée de l’activisme des PDG. Elle n’est pas limitée aux Etats-Unis. Le désir des PDG de s’exprimer est hautement souhaité par les professionnels de la haute technologie dans les sept marchés de notre enquête, bien que les États-Unis soient l’épicentre des événements les plus marquants de ces dernières années pour les PDG activistes.
  • Ne négligez pas les professionnels féminins de la technologie. À tous les niveaux, leur positivité dépasse l’estime déjà élevée que leurs pairs masculins ont pour l’activisme des PDG. À une époque où les entreprises cherchent à attirer davantage de femmes dans le secteur de la technologie, l’activisme des PDG peut être un avantage à promouvoir dans les activités de recrutement.

Veuillez cliquer ici pour la présentation complète du CEO Activism in 2018: The Tech Effect. Cliquez ici pour des études complémentaires de Weber Shandwick ainsi que des aperçus sur l’activisme des PDG.